fbpx

De la boue, du sable, de la neige et du bitume…

Le trublion français du design voue décidément un véritable amour à la Petite Reine. Après avoir participé au design du Pibal bordelais (voir nos articles ici et ), Philippe Starck s’est acoquiné avec la non moins trublionne marque vosgienne Moustache (voir nos articles ici et ).

“Starck est absolument convaincu que le vélo à help électrique est une resolution pertinente à nos problèmes de mobilité. Il en est un utilisateur quotidien.”

C’est dans un magnifique pantalon jaune “électrique”, que Johnny Clegg aurait probablement apprécié dans sa période Savuka, que le designer Philippe Starck est venu présenter cette assortment capsule sur le stand Moustache lors du salon Eurobike 2014. Une assortment intitulée “M.A.S.S.“, initiales de MudAsphalt, Sand et Snow. Quatre sorts de revêtement de terrain, naturels ou non, et autant de chemins que peuvent rencontrer les roues d’un vélo.

Ces divers champs d’exploration ont inspiré une assortment de quatre modèles à help électrique siglés “S+arck Bike with Moustache“.

“Philippe Starck a respecté notre travail et nous a laissés autonomes”

Emmanuel Antonot (au milieu, picture ci-contre), co-créateur de Moustache Bike, nous en dit un peu plus sur cette collaboration qui s’est étendue sur environ deux ans :

A partir du premier proto, nous avons eu des contacts et checks réguliers pour le faire évoluer puis créer une gamme complète. Philippe Starck a respecté notre travail et nous a laissés autonomes sur la partie développement pur des vélos. Starck a apporté une réflexion, une course artistique qui a définit la cohérence et l’harmonie de la assortment. Il a également eu un affect majeur sur les fonctionnalités et les finitions, tel que son travail sur les housses de safety pour les batteries ou la gamme d’accessoires dédiés.

S+arck Bike MUD

On begin par le plus tout-terrain, le MUD, qui, tout comme ses cousins moustachus, est chaussé sur un combine de diamètre 29″ et 27,5″ (650b). 29 pouces à l’avant pour faciliter le franchissement et améliorer le confort, et 27,5 à l’arrière pour une meilleure traction et faciliter les relances.

Le MUD est doté d’une très belle paire de jantes Crank Brothers Iodine three ainsi que d’une tige de selle télescopique en 125mm. Le cadre, en aluminium, offre 145mm de débattement arrière et se pare d’une RockShox Pike 29” RC en 140 mm.

S+arck Bike ASPHALT

Le plus urbain de la gamme, et donc celui qui nous intéresse le plus, l’ASPHALT, n’est finalement pas très éloigné de son frère le MUD, puisqu’il est doté du même cadre. Curieux choix puisqu’on peux se demander ce que peut apporter un amortisseur arrière doté de 145 mm de débattement (les trottoirs sont si gros du coté d’Epinal ?!). D’autant que le modèle est également doté d’une fourche offrant 150 mm de débattement et des freins à disque hydraulique de 180 mm !

À lire  [Test] Moustache Bikes Friday 27.5, le VAE urbain sportif tout-confort

Passé ce “détail” vététistique, l’ASPHALT se chausse de jolis pneus semi-slicks Schwalbe Loopy Bob en 2.35 de part, mais ne bénéficie en revanche pas du panachage de diamètre de roues du MUD, restant ici sur un classique 26 pouces. En revanche, il se dote du moyeu à vitesses intégrées Shimano Alfine 11 vitesses, qui plus est, cumulé à un passage de vitesse électronique Di2.

S+arck Bike SAND

On passe cette fois sur du semi-rigide avec le SAND, équipé de la fourche Rockshox Bluto, spécialement conçue par l’équipementier Sram pour les Fats-bike. Starck et Moustache ont en effet cédé à la mode du fat-bike, avec ces gigantesques pneus Schwalbe Jumbo Jim en 4.00 de part !

Lors d’une dialogue avec Starck il y a 2 ans, lorsque je lui ai livré ses premiers vélos. Il m’a parlé de son souhait d’avoir un vélo électrique pour rouler sur le sable! A l’époque, il y avait encore peu de FAT, nous avons voulu relever ce défi ensemble.” nous confie Emmanuel.

Pour le reste on notera une transmission haut-de-gamme full XTR, et même un freinage XTR en 180mm. Le SAND protège son cadre et sa batterie du sable grâce à une “combinaison” recouvrant les tubes et permettant également un peu de rangement.

S+arck Bike SNOW

Toujours en mode fat-bike, le SNOW reprend globalement les mêmes caractéristiques que le SAND (même pneus, même transmission…), à la différence que l’on passe ici sur un full-rigide et notamment une superbe fourche monobras en aluminium extrudé.

Tout comme le SAND, le SNOW se dote d’une couverture de safety pour son cadre et sa batterie, mais cette fois en fourrure synthétique. Effet Chewbacca garantie. Un Vélomouth en quelque sorte…

Des accessoires signés Giro

Tous ces modèles embarquent le Moteur Bosch Efficiency Cruise de 250W, couplé à une batterie Bosch Li-Ion PowerPack de 36v offrant 400Wh. Chaque modèle s’accompagne également d’une petite ligne d’accessoires dédiés reprenant le thème du vélo et comprenant une paire de lunettes, une paire de gants, un casque et un sac à dos.

Ces accessoires ont été eux aussi dessinés par Philippe Starck, mais ont été réalisés en collaboration cette-fois avec la marque californienne Giro.

Pas d’annonce de tarifs pour le second automotive il reste encore quelques éléments à valider au niveau industriel. Les modèles devraient être disponible au printemps prochain. Dernières précisions d’Emmanuel : “Il y aura 2 niveaux de gamme pour les vélos à help électrique M.A.S.S. Un premier, haut de gamme en XTR (forcément avec des volumes limités), puis une déclinaison plus abordable.

A lire également :

This content material was initially printed here.

close

Join our fast growing Moroccan Moms Community

Categories: Decor

0 Comments

Leave a Reply

Avatar placeholder

Your email address will not be published.