fbpx
Legal Design, Le regard d’un web designer sur cette nouvelle pratique

Le Authorized Design est une approche théorisée depuis 2014 par Margaret Hagan à l’université de Stanford en Californie. Cette nouvelle approche particulièrement novatrice, amène la transformation numérique dans le droit vers un nouvel angle de réflexion avec une méthodologie collaborative incluant plusieurs intervenants (juristes, avocats, designers, développeurs et surtout utilisateurs).

L’année 2017 a marqué un tournant avec l’apparition d’une nouvelle tendance qui semble durer et se consolider : les juristes eux-mêmes deviennent des acteurs de l’innovation. La transformation numérique dans le droit apparaît sous un angle nouveau et beaucoup plus collaboratif. Le droit devient un objet d’innovation sur lequel les juristes collaborent désormais avec des développeurs informatiques, des specialists en information science et en technologie blockchain (ou autres), afin de créer de nouveaux providers à haute valeur ajoutée.

C’est dans ce nouveau contexte que s’inscrit le authorized design. Il est d’ailleurs un glorious exemple qui démontre que l’innovation dans le droit n’est pas exclusivement technologique et qu’il s’agit également de repenser la manière de concevoir le droit. Le authorized design est une démarche collaborative pleine de promesses, à situation de l’appréhender en profondeur à travers ses subtilités et complexité.

Le authorized design, un changement de paradigme

Mon expérience du droit en tant que citoyen

De mon level de vue, le droit a toujours été quelque selected de peu accessible. Nous avons presque tous vécu une state of affairs où nous devions signer un doc sans trop prêter d’consideration aux lignes importantes. Ce sentiment anxiogène de lire des paragraphes juridiques incompréhensibles. Un sentiment d’échec quand survient un problème du fait que nous n’avions pas lu la bonne ligne qui contenait l’exposé de nos droits.

Si je devais définir le Authorized Design

De mon level de vue de citoyen français et designer, le Authorized Design est une self-discipline novatrice qui traduit une nouvelle approche du droit afin de le rendre plus accessible et compréhensible pour les citoyens.

Aujourd’hui, je constate que les livrables qui émergent dans les projets Authorized Design sont essentiellement relatifs à la documentation juridique afin de la rendre plus honnête envers le citoyen.
Demain, l’approche prendra une nouvelle ampleur en repensant l’essence même du droit en travaillant sur les providers comme pour optimiser l’accès à la justice notamment dans sa digitalisation.

Legal Design, Le regard d’un web designer sur cette nouvelle pratique
Schéma Authorized Design / © Margareth Hagan

Le design, la tech et le droit sont trois domaines qui travaillent en commun par un travail collaboratif afin d’obtenir le meilleur résultat potential. Mais il manque, à mes yeux, une dernière entité dans ce schéma, qui est l’utilisateur se retrouvant au centre du processus !

Dans l’approche UX Design (Consumer eXperience Design), l’utilisateur est au centre du processus de création tout au lengthy du projet.

Sans utilisateur, pas de Authorized Design

Legal Design, Le regard d’un web designer sur cette nouvelle pratique
L’significance de toujours placer l’utilisateur au centre de la réflexion
Legal Design, Le regard d’un web designer sur cette nouvelle pratique

Mais, qu’en est-il côté design ?

Parmi les nombreuses définitions du design qui ont été publiées, nous pourrions sélectionner celle de la 29e Assemblée Générale de l’Worldwide Council of societies of Industrial Design qui s’est tenue les 17 et 18 octobre 2015 en Corée du Sud. Ainsi, la nouvelle définition internationale du design est la suivante :

Legal Design, Le regard d’un web designer sur cette nouvelle pratique
29e Assemblée Générale de l’Worldwide Council of societies of Industrial Design

On observe que cette définition est très complète automobile elle englobe tous les métiers du design, que ce soit du design industriel, du design de service, design mobilier, design produit, sport design, UX design, and so on.
Pour autant, cette définition reste complexe à mes yeux. Si une personne non designer cherche à comprendre ce que nous faisons en lisant cette phrase, je doute qu’il appréhende l’essence même de notre métier c’est-à-dire :

« Le design, c’est la manière de concevoir, de créer par une intention et une émotion »

Design = Dessin + Dessein

Le design est partout. Dans notre vie quotidienne, nous utilisons des produits, qui soit physiques, numériques ou des providers qui ont été conçus par des designers. Pour beaucoup, le design ne se résume qu’à l’side visuel d’un produit. Nous avons tous entendu la phrase « C’est design ! » en voulant exprimer grossièrement « Je trouve ça beau ! ». Pourtant, il ne relève pas de ce à quoi le produit ressemble, mais réside surtout dans ses features fonctionnels, pratiques et esthétiques.

En tout état de trigger, il faut retenir que le design est pluridisciplinaire et utilise entre-autre des méthodologies et outils qui ont vocation à résoudre des problèmes parfois complexes, en proposant de meilleurs produits, providers et fonctionnalités mais surtout à se poser les bonnes questions.
Dans l’UX Design, l’empathie et la compréhension des besoins de l’utilisateur sont également des notions centrales de notre métier.

Le Design UX, concrètement, qu’est-ce que c’est ?

Il existe une multitude de méthodologies liées à l’expérience utilisateur.

En 1980, créé par Rolfe Faste, le Design Pondering est une méthodologie non linéaire qui consiste à appliquer par un processus collaboratif une pensée analytique et intuitive sur cinq étapes : définir, rechercher, imaginer, prototyper et tester.

En 1990, instauré par Donald Norman, l’UX Design désigne la qualité de l’expérience vécue par un utilisateur et englobe tous les features de l’interplay de l’utilisateur remaining avec l’entreprise, ses providers et ses produits.

Legal Design, Le regard d’un web designer sur cette nouvelle pratique
© AnnePedrofr — UX REPUBLIC

Dès le début d’un nouveau projet, plusieurs disciplines sont importantes à prendre en compte comme l’exploration des données utilisateurs (UX analysis), l’analyse et la formalisation du message qu’on veut concevoir (UX design), la route artistique qu’on va appliquer sur le doc (design graphique) ou encore une interface utilisateur (UI) si le futur produit have a tendency vers une interface.

Legal Design, Le regard d’un web designer sur cette nouvelle pratique
Méthodologie que nous appliquons chez Linkvalue lors de nos projets ©Romain Gerardin

Dans le cadre de nos projets en matière de Authorized Design, nous appliquons cette méthodologie itérative et en prenant compte tous les acteurs du processus c’est-à-dire le designer, le juriste, le développeur, le shopper et les utilisateurs en partant de l’exploration de données jusqu’à l’évaluation en testant la resolution auprès des utilisateurs ciblés.

Lors d’un projet, nous commençons par collecter les données de manière qualitative ou/et quantitative par de la recherche utilisateur pour l’analyser et étudier la problématique (le pourquoi) de votre produit / service. Puis nous concevons dans une route souhaitée (le remark), la resolution qui permettra d’y répondre. Dans cette resolution, nous travaillons le contenu (le message), l’emplacement du contenu pour une bonne lisibilité (ergonomie) ou encore la couche graphique qui viendra compléter l’side visuel (esthétisme).
C’est un des cas qui démontre la pluridisciplinarité dans notre métier de designer.

Le designer doit d’abord se poser les bonnes questions avant de résoudre les problèmes.

Legal Design, Le regard d’un web designer sur cette nouvelle pratique

Le design graphique est également très vital dans un projet Authorized Design

Pour produire un doc juridique destiné à être imprimé ou à être diffusé numériquement, il est vital de connaître plusieurs principes qui caractérisent le design graphique comme le fond et la forme, la grille et l’espacement ou encore la composition graphique. Je vous invite à lire le magnifique article de mon collègue Bole Palmé qui a travaillé sur ce sujet :

Feuille blanche, Web page noire… (1/2)

Le Design UX, se définit-il seulement par l’utilisation de méthodes ?

Pour faire vivre un projet orienté utilisateur, il faut s’entourer de plusieurs compétences.
Si vous n’êtes pas designers, vous pouvez tout de même pratiquer des ateliers d’UX Design, automobile il n’est pas nécessaire d’avoir une formation en design pour les animer ou les pratiquer. Cependant, il existe des différences notables dans un atelier animé par un designer UX qui a l’habitude de pratiquer.
La première différence est la caractéristique d’empathie d’un designer. Elle est importante pour toujours ramener le sujet travaillé vers l’étude de la problématique projet et rester centré utilisateur.
Ensuite l’expérience, le designer a la connaissance de nombreux outils, qu’il peut adapter avec souplesse dans la pratique et la mise en place d’une méthodologie adaptée au produit / service. Grâce à cela, il travaille constamment sur l’amélioration de sa méthodologie par la pratique et les retours d’expériences.
Pour terminer, le designer travaille quotidiennement sa créativité, ce qui lui permet d’amener à bien les différentes typologies d’un produit / service.

L’UX Design est une approche accessible avec laquelle le designer apportera une plus worth dans l’animation d’ateliers en guidant les réflexions, tout en ne perdant pas l’objectif du projet.

Quand nous sommes impliqués dans un projet centré utilisateur, nous devons travailler avec de vrais utilisateurs, c’est-à-dire ceux qui vont utiliser le futur produit / service.

Merci à Félicia Brossolasco Leclerc pour cette inspiration lors de son speak sur le Design Pondering avec Idean.

Legal Design, Le regard d’un web designer sur cette nouvelle pratique

Quand le authorized rencontre l‘UX Design

J’ai eu la likelihood de participer avec mon collègue juriste Sidy JUSTE à la conférence mondiale du Authorized Design, le Authorized Design Summit à Helsinki en 2019 ! Cette conférence d’une journée était d’une richesse d’informations sur les acteurs d’improvements dans le droit et la tech. Cependant, il y avait encore assez peu d’acteurs du monde du design pour participer à ce gigantesque brainstorming, comme il pourrait en exister aujourd’hui dans notre métier.

Vous pouvez retrouver notre retour sur cet événement phare du Authorized Design dans cet article :

Quel avenir pour le Authorized Design ?

Legal Design, Le regard d’un web designer sur cette nouvelle pratique
De gauche à droite — Moi, Sidy Juste et Margareth Hagan 🙂 au Authorized Design Summit 2019

Si je devais placer le Authorized Design suite à cette conférence dans le modèle de la courbe de Gartner qui illustre les cinq grandes étapes que sillonnent chaque idea innovant, avant d’atteindre son stade de maturité, je le positionnerai en marge de la section 2 qui représente « les pics d’attentes démesurées » et qui se traduit par un emballement autour de cette nouvelle approche.

Legal Design, Le regard d’un web designer sur cette nouvelle pratique
Courbe de Gartner — positionnement du Authorized Design

Le Authorized Design sans designer, est-ce viable ?

Travailler du Authorized Design sans designer aura un influence potentiel dans le nouveau message juridique mais perdra potentiellement son utilité première envers ses utilisateurs. Il ne faut pas oublier que les personnes qui conçoivent le nouveau produit / service, ne sont pas les futurs utilisateurs et qu’il existera un fossé lié à l’utilité de votre produit réalisé et les futurs utilisateurs si vous ne les incluez pas dans le projet.

La maîtrise d’ateliers liés à une méthode orientée utilisateurs a une utilité dans l’apprentissage et l’évolution du Authorized Design MAIS ne fait pas tout dans le travail de réflexion et conception d’un produit qu’il soit physique (imprimé) ou numérique. Le juriste ne doit pas réduire le design à une somme d’outils que l’on kind du chapeau pour devenir créatif.

Est-ce potential de mener un projet de Authorized Design sans véritable experience juridique?

Travailler du Authorized Design sans juriste/avocat mènera à un doc avec une facilitation graphique à fort influence mais le message juridique n’aura pas été réfléchi et il pourrait y avoir des manquements juridiques qui feraient perdre sa légitimité au doc. Il pourrait être ainsi plus complexe à lire et comprendre ou il pourrait être caduc d’un level de vue authorized.

Legal Design, Le regard d’un web designer sur cette nouvelle pratique

La (vraie) rencontre entre Authorized & Design

Le Authorized Design ne se résume pas juste à des infographies détaillant des nouvelles lois ou encore une nouvelle expérience pour le RGPD en acceptant les cookies d’un website. C’est une approche globale où les entités impliquées, vont travailler sur l’expérience vécue par l’utilisateur, avant, pendant et après son interplay avec le produit / service.
Il faut réfléchir de manière plus globale et pas uniquement sur un produit en tant que tel qui va répondre à un utilization primaire d’utilisation ou de lecture.

Le Authorized Design se construira en équipe composée d’un designer et d’un juriste ou avocat. Ensemble, ce duo permettra de se compléter dans les nombreuses problématiques liées à cette self-discipline.

L’significance d’établir une tradition commune

  • Ouvrir le dialogue entre nos deux métiers si différents mais si complémentaires
  • Définir un vocabulaire commun pour une meilleure compréhension et adaptation du discours entre authorized et design
  • Travailler ensemble pour créer une synergie ayant un influence d’innovation sur les futurs produits / providers


Authorized Design, Le regard d’un designer sur cette nouvelle pratique was initially printed in Weblog Linkvalue — Dev internet et cellular, Information science, Organisation on Medium, the place persons are persevering with the dialog by highlighting and responding to this story.

This content material was initially printed here.

close

Join our fast growing Moroccan Moms Community

Categories: Decor

0 Comments

Leave a Reply

Avatar placeholder

Your email address will not be published.